Présentation du lieu

Le Pavillon Carré de Baudouin est un édifice du XVIIIe siècle converti en espace culturel en juin 2007.

Histoire du lieu

À l’origine lieu de villégiature consacré aux fêtes et aux plaisirs (d’où son appellation de « folie »), il tient son nom d’un de ses premiers propriétaires, Nicolas Carré de Baudouin.
Construit en plusieurs étapes, c’est en 1745 que Nicolas Carré de Baudouin hérite du bâtiment. À sa demande, Pierre-Louis Moreau, Maître des Bâtiments de la Ville de Paris, y adjoint la façade de péristyle de quatre colonnes ioniques, inspirée d’une villa italienne, ainsi que l’ensemble du corps de logis dans lequel elle figure.
Maison de famille des Goncourt, les frères Jules et Edmond évoquent dans leur Journal « le lieu enchanteur » de leurs souvenirs de jeunesse, la richesse et le raffinement de la résidence et du décor.
Entre 1836 et 1852, une période de transition s’ouvre avec l’œuvre des sœurs de la charité de Saint- Vincent de-Paul qui y fondent l’asile des Petits orphelins. Les Vincentiennes tiendront le lieu jusqu’en 1971. Un immeuble de trois étages avec une chapelle au centre est construit aux côtés du Pavillon. Sous la tutelle de la Ville de Paris, les sœurs s’occuperont d’un centre médico-social, puis d’un foyer de jeunes travailleurs en difficulté.
Sous l’impulsion de la municipalité du 20e arrondissement, la Ville de Paris acquiert le domaine en 2004. La façade du bâtiment est alors inscrite à l’Inventaire supplémentaire des Monuments historiques. Une réhabilitation intérieure et extérieure en fait aujourd’hui le premier établissement spécifiquement culturel de l’arrondissement. Deux ans de travaux ont été nécessaires pour rénover la façade palladienne et mettre aux normes de sécurité et d’accessibilité l’intégralité du bâtiment.

Aujourd’hui

Dédié à la création contemporaine locale, nationale et internationale, le Pavillon Carré de Baudouin est géré administrativement et artistiquement par la Mairie du 20e arrondissement.
Frédérique Calandra, Maire du 20e, a souhaité que les événements artistiques et culturels présentés dans ce lieu s’inscrivent dans l’actualité créative de l’arrondissement et soient gratuits, afin de favoriser l’accès à la culture au plus grand nombre. Le mur extérieur du Pavillon Carré de Baudouin sert de support à une fresque monumentale dédiée à l’art urbain et renouvelée trois fois par an. La programmation est gérée par l’association Art Azoï qui invite des artistes reconnus ou en devenir. Le 20e est aujourd’hui l’un des lieux majeurs de l’art urbain en France.
Le Pavillon Carré de Baudouin a notamment accueilli en 2018 l’exposition Willy Ronis par Willy Ronis qui a attiré plus de 90 000 visiteurs.

   En quelques chiffres

  • Surface : 815 m²
  • 4 salles d’exposition (357 m²)
  • 1 auditorium insonorisé de 100 m² (capacité d’accueil : 93 places)
  • Un jardin de 1 800 m² comprenant un espace de jeu pour les enfants
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×