Présentation des expositions de la saison

Après une saison consacrée à la photographie humaniste et sociale, la saison 2019/2020 du Pavillon Carré de Baudouin est marquée par l’éclectisme. 

La saison commence avec Le Silence du mouvement, une exposition proposée par Eko Sato qui sublime le silence face au brouhaha de la ville et la lenteur face à la vitesse. À travers des sculptures dont le mouvement fait partie intégrante et des créations statiques qui en éveillent l’idée, le spectateur est invité à une immersion où élégance rime avec pureté. Un espace où l’aspect technique s’efface pour apporter une respiration, un souffle.

Deuxième temps fort : Lignées de Romain Froquet. Sur l’invitation d’Art Azoï, le street artist décline sa vision des différents flux et échanges à travers des représentations plastiques et picturales. L’exposition présente des installations immersives où les matériaux bruts et usinés des villes se combinent à des éléments végétaux et minéraux.

La saison sera conclue par Laetitia Tura avec une exposition autour des migrations. Des Républicains espagnols dans les années 30 jusqu’aux Syriens aujourd’hui, les migrations marquent l’Europe. La jeune photographe interroge à travers cette exposition des notions essentielles telles que l’identité, la mémoire ou la liberté.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×