Comprendre l’économie

La privatisation est opposée à la nationalisation, l’austérité budgétaire à la relance keynésienne, le libre-échange au protectionnisme, la réglementation à la déréglementation, la flexibilité à la protection de l’emploi, la croissance à la décroissance… C’est ainsi que se construit l’analyse économique, d’oppositions en contradictions.

Ces dernières années, la crise aidant, cette discipline a pris une grande extension, au point de nous submerger de ses informations qu’on ne comprend pas toujours : pas un média sans sa rubrique « économie », pas une librairie sans un rayon qui lui soit dédié. Il s’en dégage le sentiment d’être soumis à une logique implacable mais qui nous échappe. L’économie nous apparaît comme une machine mue par des mécanismes que rien ne peut enrayer, des lois universelles contre lesquelles toute résistance serait vaine. L’analyse économique, elle-même, nous semble une discipline compliquée, aride et indigeste. Elle suscite au mieux l’incompréhension, au pire la méfiance. Et pourtant, l’analyse économique n’est pas soumise à des lois immuables et ne possède aucun « théorème » qui ne résiste au temps. Toutes ses « vérités » sont relatives, dépendent de l’œil qui les observe et de l’époque à laquelle elles sont observées. Derrière les modèles économiques les plus complexes, se cachent toujours une ou deux idées simples. Quant à l’économie, disons que c’est une machine dans laquelle « il y a du jeu dans les rouages » (selon l’expression de l’économiste D. Clerc, Déchiffrer l’économie, 2014).

L’objet de ce cycle de conférences est précisément d’explorer ce « jeu » afin de faire le tri entre les idées reçues et les arguments fondés, parce que comprendre l’économie nous apparaît comme un enjeu citoyen!

Assen Slim

Assen Slim est diplômé de l’Université de Paris I Panthéon-Sorbonne. Il a soutenu sa thèse de doctorat, intitulée « Intégration et désintégration économiques régionales: du CAEM verser de nouvelles unions », le 1 décembre 1997. Assen Slim a mené plusieurs missions de recherche en France et en Bulgarie en lien avec la recomposition du système économique durant les transformations post-socialistes. Depuis le 1er septembre 1999, il exerce la fonction de Maître de conférences en Économie à l’Institut national des langues et civilisations orientales (INALCO dit Langues’O) et enseigne également à l’ESSCA. De 2009 à 2011, il a occupé la fonction de Directeur de la filière « Hautes études internationales » (Licence 3, Master 1 et Master 2) de l’INALCO. Assen Slim est diplômé de l’habilitation à diriger des recherches (HDR) à l’Université Paris 7 Diderot depuis 2014. Dernier ouvrage paru : Idées reçues sur l’économie collaborative (Coécrit avec Marc Prieto, Le Cavalier Bleu, 2018).

Pour consulter les conférences de ce cycle : cliquez ici

Infos pratiques

  • Un mercredi par mois à 19h30
  • Auditorium
  • Entrée libre, sans réservation (dans la limite des places disponibles)
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×